La neuvième Dictée de Versailles s’est tenue le samedi 9 juin 2018 au matin, dans le cadre du “mois Molière” de Versailles, à la salle Montgolfier de l’Hôtel de Ville de Versailles.

Le texte original a porté cette année sur Mademoiselle Montansier, dont Versailles a fêté les 240 ans de son théâtre. La dictée a été lue par Patricia Bouchenot-Déchin, qui a présidé l’Académie des Sciences morales, des Lettres et des Arts de Versailles et d’Île-de-France et qui a donné pendant la correction une conférence très intéressante sur la Montansier, dont elle est biographe (éditions Perrin).

En cette matinée de juin, 57 personnes sont venues s’amuser des pièges du texte et se cultiver sur Mademoiselle Montansier.

Les jeunes de moins de 25 ans, qui n’étaient notés et classés que sur le premier tiers du texte, relativement plus facile, représentaient 12% des participants. La junior classée n°1, qui a gagné une tablette, est une jeune fille venue de Dieppe avec sa famille.

Le sénior classé n°1 a réussi un score de 86 points sur 100, sachant que les fautes grammaticales sont comptées à 4 points et lexicales à 2 points. Il s’agit de Philippe Girard, retraité de l’Éducation nationale, habitué des concours d’orthographe qui est venu spécialement de la Manche. Le n°2 avec 81 points est un jeune ingénieur de 27 ans, Cédric Jeancolas, qui avait remporté la Dictée de Versailles de l’année précédente. Le n°3, Xavier François, est également un féru d’orthographe qui s’est déplacé du Doubs pour se frotter au texte de la Dictée de Versailles. Les n°4 ex-aequo, avec 74 points, sont d’une part Christian Maricourt, de Levallois-Perret, qui a été vainqueur plusieurs fois les années précédentes et Riana Le Gal.

Si la Dictée de Versailles est désormais réputée chez les amateurs de concours d’orthographe, plus de la moitié des participants était yvelinoise et a particulièrement apprécié le sujet du texte sur la Montansier et les passionnants détails qu’a révélés Patricia Bouchenot-Déchin sur ce personnage versaillais extraordinaire pour son temps.
Comme l’a souligné Corinne Bébin, maire adjoint de Versailles, les recettes de la dictée de cette année contribuent à financer un minibus qui permettra aux personnes âgées dépendantes de se rendre à l’établissement Lépine Providence de Versailles.

Merci à tous les donateurs qui ont soutenu l’opération de la Dictée de Versailles 2018, par le don d’argent ou de lots. Leur nom a été projeté en boucle au public par le diaporama de présentation que vous pouvez retrouver ici.

A – Faites la Dictée de Versailles 2018

1) Écoutez d’abord le texte en entier

Cliquez sur le bouton ci-dessous. Vous pouvez suspendre en recliquant dessus.

 

2) Écrivez le texte en écoutant par morceau de phrase

I

Lire l’extrait suivant

Relire l’extrait actuel

H

Lire l’extrait précédent

3) Enfin, réécoutez le texte en entier, pour vérifier votre copie

B – Télécharger le corrigé

Trois formats de corrigé vous sont proposés au téléchargement :

le texte simple,
le texte avec mise en évidence des difficultés,
le texte avec explication des difficultés .

C – Notez votre copie

La notation de la Dictée de Versailles, utilisée par l’équipe de l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques qui corrige les copies en séance, consiste à partir d’un capital de 100 points, dont on défalque les pénalités suivantes :

4 points pour une faute grammaticale (accords, conjugaison, etc.)
2 points pour une faute lexicale ou une faute de genre sur des adjectifs associés à des mots rares
1 point pour une faute d’accent, de majuscule, de trait d’union, etc., sauf si cette faute s’ajoute à un mot déjà erroné.
A partir de la Dictée de 2012, vous pouvez, en revenant sur l’onglet de la dictée correspondante, classer votre note par rapport à celles de tous les participants de séance (sachant que les notes négatives sont lissées à zéro !)

Si vous avez eu plaisir (ou non!) à faire cette dictée, n’hésitez pas à nous faire part de vos réactions par la boîte contact. Merci !